20 mars 2014

Macérât huileux de carottes.



Aller, c'est la saison pour lancer un petit macérât de carottes. D'ici quatre semaines, j'aurai une huile pleine d'actifs pour réaliser des crèmes "effet bonne-mine" et pour préparer ma peau au soleil.







Il faut :

- 3 grosses carottes BIO.
- 300 ml de Caprylis (je prends toujours cette huile pour réaliser mes macérâts car elle est d'une odeur neutre, elle pénètre bien la peau et n'est pas sensible à l’oxydation).
- un bocal en verre préalablement nettoyé, désinfecté.


Alors, il y a tous pleins de techniques différentes pour faire un macérât de carottes, je te présente ici ma façon de faire, testée et approuvée.

Je commence par éplucher les carottes puis je les taille à l'économe pour en faire des lamelles.






Je dispose ces lamelles dans la plaque de mon four et je les laisse se déshydrater 4 heures au four à 60°. Je jette un œil de temps en temps pour retourner les morceaux et que ça sèche bien uniformément. Cela permet de réduire l'eau que pourraient rendre les carottes dans l'huile et qui ferait pourrir le mélange.



 



Une fois que les carottes sont déshydratées, je mets dans le bocal et je recouvre le tout de Caprylis. Ici j'ai mis 300 ml.

On ferme bien et on attend patiemment 4 semaines que l'huile se soit gorgée des actifs contenus dans les carottes. Il faut remuer le mélange aussi de temps en temps, pour cela il suffit juste d'agiter le bocal, pas besoin de l'ouvrir.






Après ce temps, il faut filtrer l'huile pour retirer tous les morceaux de carottes. Pour ça j'utilise un pied de collant coupé assez épais. Je reviendrai compléter l'article pour te montrer à ce moment là.

Et hop, on peut commencer à s'en servir dans ses recettes... J'ai hâte !  

Au bout d'une semaine,l'huile a déjà pris une super belle couleur orange.





5 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour cette technique et pour l’astuce du four à très basse température (qui n’abîme pas le carotène) pour faire sécher les carottes, je n’osais pas me lancer, ayant lu que c’était compliqué à faire sans que le macérât ne tourne (tout comme le macéra de bellis)… Là, je vais essayer ta technique ! ;-)
    Juste une petite question : tu utilises des carottes bio, pourquoi les peler alors que la peau contient beaucoup de vitamines, minéraux, etc. ? Un bon coup de brosse à légumes ne serait pas suffisant pour enlever toute la terre et autres impuretés ?
    Merci d’avance pour ta réponse. :-)
    Bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Gatitac !

      Et bien figures-toi que pendant que j'étais en train de le faire, je me suis posée exactement la même question !! :)

      Je me suis peut-être privée de quelques vitamines supplémentaires mais comme les carottes ne sont pas stérilisées même avec un rinçage, brossage, j'ai eu peur de "contaminer" mon macérât si je ne les pelait pas... Mais je tenterai une prochaine fois pour voir si cela change quelque chose.

      Bonne fin de WE à toi aussi.

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      Héhé, comme quoi ce n’était pas forcément une question bête. :-D
      Oui, les carottes ne sont pas stérilisées mais une fois séchées, elles ne contiennent peut-être pas suffisamment d’eau pour que les bactéries puissent se développer ? Et comme c’est un macérât huileux, il ne contient pas d’eau. Je ne sais pas si mettre de la vitamine E servirait à quelque chose, même si ça ne nuirait pas j’imagine.
      Enfin, faudra tester sur une petite quantité ! ;-)
      À bientôt

      Supprimer
    3. Tu sais même avec le passage au four comme je fais les carottes ne sont pas totalement déshydratées. D'où mes doutes là dessus.
      Et oui pour la vitamine E tu as tout à fait raison, je vais le rajouter d'ailleurs ;).

      Bises et à bientôt !

      Supprimer
  2. Super! Justement je cherchais une recette! Je vais essayer ;-)!!!

    RépondreSupprimer